Mot de passe oublié ?

Découverte du site

Ce site est optimisé pour une version plus récente de votre navigateur Internet.

Fermer

Des produits financiers ludiques et attractifs – Le Monde – 03/05/16

Petit tour d’horizon des applications mobiles et des sites Web qui chamboulent le secteur bancaire.

La banque sans banque

Obtenir une carte de paiement et des relevés d’identité bancaire sans passer par la case banque, le tout à des prix très compétitifs. Originale, la formule du Compte-Nickel séduit : 270 000 personnes y ont souscrit, deux ans après son lancement. L’ouverture de ce compte se fait en quelques minutes : il suffit de se rendre dans un tabac partenaire avec 20 euros, une pièce d’identité et un justificatif de domicile. Une solution pour les exclus du système bancaire, mais pas seulement. «Un tiers de nos clients recherchent un emploi ou n’ont pas de revenus réguliers, mais 45% sont salariés », précise Hugues Le Bret, le cofondateur, qui vise 500 000 clients d’ici la fin de l’année et 2 500 points de vente. Une offre consacrée aux 12-18 ans est proposée et une autre, destinée aux petites entreprises, est dans les cartons.

Par rapport aux autres «fintech », Compte-Nickel a un avantage : son coût d’acquisition client est inférieur à 20 euros. «Nous profitons d’un bouche- à-oreille massif, les buralistes ont autant besoin de nous que nous d’eux et notre offre est universelle, lorsque la plupart des fintech se battent sur un segment de clientèle restreint », met en avant M. Le Bret.
Du côté des prix, en plus des 20 euros d’abonnement annuel, le client paie des frais s’il alimente son compte en déposant du liquide et chaque débit dans un distributeur coûte 1 euro. Malgré cela, la facture moyenne est bien moins élevée que dans un établissement classique. Et comme cette carte ne permet pas de découvert, elle vous évitera agios et autres pénalités qui font les choux gras des banques.

Vos comptes en un clin d’oeil

Regrouper vos comptes dans une application pour se faciliter la vie, l’idée des agrégateurs de comptes n’est pas nouvelle. Les leaders français Linxo et Bankin se sont lancés en 2010 et 2011. Ils ont vaincu les réticences des internautes, qui doivent au préalable renseigner identifiant et mot de passe de leurs banques. Leur application a été téléchargée respectivement par 850 000 et 1,2million de particuliers. La directive européenne sur les services de paiement, qui sera transposée en droit français en 2018, leur ouvre des perspectives. En encadrant ces structures et en mettant l’accent sur la sécurisation des données, ce texte les officialise. «Nous devrons obtenir un agrément de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution, ce qui est de nature à créer un climat de confiance vis-à-vis des utilisateurs et des banques », estime Bruno Van Haetsdaele, le cofondateur de Linxo. Ces applications pourront, par exemple, opérer des virements entre comptes. Dès lors, le particulier n’aua plus besoin de passer par sa banque. « En cas de risque de découvert, on initiera automatiquement un virement entre deux comptes, avec l’accord préalable du consommateur, bien sûr », indique M. Van Haetsdaele.

Des services d’épargne automatisés pourront aussi voir le jour. Et ces sociétés pourraient proposer des produits financiers susceptibles d’intéresser leurs utilisateurs en se basant, notamment, sur la façon dont ils gèrent leur compte, consomment…
« L’exploitation des données est une mine d’or »,s’enthousiasme Alain Clot, président de l’association France Fintech. M. Van Haetsdaele tempère : « Nous ne partageons ni ne vendons les données. »

Lire l’article du Monde.

Lire l’article sur le site lemonde.fr.

Tous vos comptes, votre budget et votre épargne dans une seule appli. Commencez dès maintenant à maîtriser votre argent !

N'hésitez pas à dire que vous aimez Linxo

Tous vos comptes, votre budget et votre épargne dans une seule appli. Commencez dès maintenant à maîtriser votre argent !