Mot de passe oublié ?

Découverte du site

Ce site est optimisé pour une version plus récente de votre navigateur Internet.

Fermer

Les API portent l’innovation… – L’Agefi Hebdo – 15/09/16

Les API portent l’innovation dans les banques

Les interfaces de programmation permettent d’ouvrir les systèmes d’information mais nécessitent un vrai changement de culture.

[…]

Des agrégateurs agréés

C’est tout l’enjeu de la DSP2 et des fintech qui proposent déjà l’agrégation de comptes, base d’autres services innovants. En l’absence d’API bancaires, les agrégateurs collectent les données bancaires de leurs utilisateurs par « web scrapping », en utilisant leurs identifiants et mot de passe. Pas très académique mais pratique en attendant qu’une formule plus adaptée et cadrée sur le plan réglementaire voie le jour. Les agrégateurs devront d’ailleurs être agréés pour continuer leur activité sous la DSP2. Pour l’heure, une fois ces données collectées et traitées, les agrégateurs ouvrent des API pour que d’autres diffusent leurs propres services. « Nous travaillons par exemple avec des experts comptables, des éditeurs de logiciels comptables, une banque, et même des « robo-advisors », notamment à travers LaFinBox, l’agrégateur patrimonial que nous avons fondé avec SwissLife, raconte Clément Coeurdeuil, CEO de Budget Insight. Une cinquantaine de partenaires sont branchés sur notre API. Notre objectif est maintenant de donner la possibilité aux utilisateurs de réaliser des virements ou des arbitrages à partir de leur application, ce qui nous demande un niveau de sécurité accru.»

De son côté, l’API Linxo est utilisée par Grisbee, un service de diagnostic patrimonial personnalisé qui donne des recommandations, par Birdycent qui propose d’arrondir ses dépenses pour épargner dans une cagnotte dédiée à un projet, ou encore par OneUp qui automatise la comptabilité des PME. Linxo est également partenaire de Fortuneo, de BforBank, de HSBC mais aussi de la Maif qui a lancé Nestor, son propre agrégateur dans l’idée de se rapprocher de ses clients avec des contacts plus fréquents pour mieux les équiper avec ses propres produits, mais aussi avec ceux des autres acteurs via le courtage. La demande de partenariats est forte. « L’enjeu pour nous est donc de constituer une communauté de développeurs pour pouvoir répondre à toutes les demandes », indique Bruno Van Haetsdaele, fondateur de Linxo.
Car exposer une API n’est que le début du chemin. Encore faut-il la faire connaître et donner un support à ceux qui veulent s’en servir : une documentation, des outils de tests, une zone de travail collaboratif pour poser des questions et échanger. « Chez Slimpay, nous avons même un « API evangelist » pour aider les développeurs extérieurs», souligne Jérôme Traisnel, CEO de Slimpay. Les banques aussi devront mettre en place des équipes de support pour leurs API externes. Mais si chacune déploie sa propre interface sans qu’il y ait eu de standardisation sur le langage ou sur la sécurité, les fintech auront bien du travail pour les intégrer.

Lire l’article de l’Agefi Hebdo.

Tous vos comptes, votre budget et votre épargne dans une seule appli. Commencez dès maintenant à maîtriser votre argent !

N'hésitez pas à dire que vous aimez Linxo

Tous vos comptes, votre budget et votre épargne dans une seule appli. Commencez dès maintenant à maîtriser votre argent !