5 manières de gérer son budget ski

Le budget ski n’est pas un petit budget ! Linxo vous présente 5 témoignages différents. Cela peut donner quelques
pistes pour mieux gérer son budget ski et
maîtriser ses dépenses une fois sur place.

Sandrine loue une chambre d’hôtes en bas de la station

Sandrine est mariée avec un enfant. En famille, ils partent skier à Pra Loup, station dans les Alpes de Haute Provence.
Ils ont choisi cette station au départ pour y retrouver des amis qui y ont un appartement.
Sa profession ne lui permet pas de louer un appartement en station du samedi au samedi. Pour leur prochain séjour, ils
partiront du dimanche au mercredi. « Pour sa flexibilité d’arrivée et de départ, la chambre d’hôte est la
meilleure solution pour nous
. Nous payons 85 € par nuit avec le petit déjeuner pour nous trois. »
Très pratique, le magasin de location de ski se trouve juste à côté ainsi que la navette qui les emmène au cœur de la
station. Ils achètent leurs forfaits en avance et leur fille prend des cours particuliers.

Concernant les repas, Sandrine indique que les midis ils vont au restaurant et les soirs le plus souvent chez leurs amis.
Pour ces repas-là, ils achètent en station. En dehors de faire du
ski, ils voient leurs amis. Leurs autres dépenses sont réduites : parfois un petit cinéma, une crêpe ou un café au soleil !

Julie emmène ses courses

Julie est mariée avec deux enfants. Ils essaient de partir skier chaque année. Ils vont à Orcières dans les Hautes Alpes et
connaissent les propriétaires de l’appartement qu’ils louent, pour 600 € la semaine. Julie préfère être au cœur de la
station : « Avec les enfants c’est plus pratique ! L’appartement est aux pieds des pistes et le magasin de location de
skis à côté. » Très organisée, elle fait le point des tenues des enfants en avance. Une combinaison trop courte ? Elle en
trouve une à bon prix sur leboncoin.fr.

Les cours des enfants sont collectifs et Julie achète les forfaits sur internet, pour bien comparer les
options
. Elle fait attention aux dépenses sur place : « Nous portons la plupart de nos courses, cela nous fait
faire de sacrées économies qui nous permettent d’aller deux fois au restaurant dans la semaine et de profiter
des autres loisirs proposés en station comme la patinoire, le bowling, la piscine ou le cinéma
. »

Philippe profite des autres activités de montagne

Philippe est marié. Il connaît la station d’Orcières depuis toujours et y possède un appartement acheté en SCI
avec ses parents et frère et sœur
. L’appartement est loué pendant les vacances scolaires pour rembourser le
prêt et payer les charges. « En dehors des vacances scolaires, nous y allons quand nous voulons et surtout l’été car
l’appartement est moins loué. La montagne l’été c’est reposant et les ballades à faire sont magnifiques » explique
Philippe.

Pour eux, pas de frais de location de skis. Ils laissent leurs skis dans un compartiment fermé du casier à ski, ce qui leur
évite de les transporter à chaque fois. Tout comme Julie, Philippe emmène ses courses. Ils achètent les produits locaux
et spécialités (fondue, raclette) en station et vont une fois au restaurant dans la semaine.
Pour les forfaits, il les achète sur place mais ne prend jamais de forfait à la semaine : « Je sais que je ne
rentabiliserais pas un forfait à la semaine
. Nous préférons décider le jour même si nous skions ou si nous
partons promener, faire du ski de fond ou une ballade en raquettes. Cela nous permet de choisir
selon nos envies sans être obligés d’aller skier un jour de grosse averse de neige ! ». Pour les autres activités proposées
en station, ils profitent surtout de la piscine et parfois du cinéma ou du bowling.

Priscilla change son matériel au Trocathlon ou dans des bourses au ski

Priscilla vie en couple avec trois enfants. Chaque année, sa mère loue un appartement à Montchavin en Savoie pour
réunir ses enfants et petits enfants à Noël. « L’avantage c’est de connaître des propriétaires pour louer en direct
sans passer par agence
» précise Priscilla. Chacun a ses skis et quand il faut en changer, ils font des bourses
aux skis ou le Trocathlon (organisé par Décathlon) pour se ré-équiper à moindre frais. Une belle économie, plus besoin de louer le matériel en station. Elle
achète les forfaits en avance pour bénéficier de réductions. Les enfants prennent des cours collectifs, cadeau de Noël de
leur grand-mère !

Les courses sont faites dans le supermarché dans la grande ville située à côté et le petit complément est acheté dans la
station. « Nous mangeons à l’appartement et n’allons pas au restaurant » explique Priscilla. En dehors de la semaine de
Noël, lorsqu’ils le peuvent, ils partent skier pour le week-end chez des amis dans la Vallée de l’Ubaye ou dans la famille
dans les Alpes Maritimes.

Marion partage tout avec ses amis !

Marion est célibataire. Pour elle, le ski c’est avec sa bande d’amis. Pour les dernières vacances, ils sont partis à 7 (dans
deux voitures) à Tignes en Savoie. L’appartement était loué par une agence mais avec un bon prix car un des amis de
Marion connaissait bien la personne qui travaille à l’agence. Les voilà donc à 7 étudiants dans un appartement pour 6 en
mode camping, mais aux pieds des pistes !

Le budget trajet – essence, le budget location appartement, le budget alimentation / resto et le budget loisirs : tout a été planifié à l’avance : « On a fait une enveloppe commune pour chaque budget et chacun
a versé à part égale. » commente Marion. Possédant ses skis, elle n’a loué que les chaussures et le casque.
Les forfaits étant assez chers, ils n’ont finalement skié que deux jours (90 €) et ont profité du complexe sportif indoor
(Tignespace) avec piscine, mur d’escalade, handball, badminton, tennis… sans compter quelques randonnées.
Pour les courses, Marion ajoute : « nous avions désigné un responsable qui s’est occupé de faire les courses avant de
partir et de compléter en station. Cette économie nous a permis de nous payer un très bon repas dans un
restaurant
pour 40 € par personne.»

De quel profil vous vous sentez le plus proche ? Comment gérez-vous votre budget ski ?