Santé : gare à la précarité alerte Médecins du Monde

Où en est-on de l’accès aux soins dans l’Hexagone ? Le rapport 2015 de l’Observatoire de l’accès aux droits
et aux soins de Médecins du Monde (MdM) dessine une année 2014 marquée par le renoncement aux
soins, l’isolement et des conditions de vie alarmantes
. Etat des lieux.

Des difficultés financières

Dans le cadre des programmes menés par l’ONG, la population rencontrée est majoritairement masculine et
jeune. Il s’agit pour 95 % des bénéficiaires de ressortissants étrangers et ils sont 97,7 % à vivre sous le seuil
de pauvreté.

Les mauvaises conditions de vie s’accompagnent de certaines pathologies et, en ce qui concerne les hépatites
et le VIH, ce sont moins de 30 % des personnes interrogées qui connaissent leur statut sérologique.

En outre, plus d’un patient sur dix évoque des difficultés financières qui se traduisent par
l’impossibilité d’avancer les frais de santé ou de souscrire une complémentaire santé.
Confronté à ces préoccupantes inégalités dans l’accès aux soins, MdM défend la généralisation du tiers
payant
notamment.

Les campagnes ne sont pas épargnées

Ce rapport 2015 de l’Observatoire de l’accès aux droits et aux soins s’intéresse aussi aux campagnes de l’Hexagone et il
apparaît que les espaces ruraux ne sont pas épargnés non plus par la précarité.

Par exemple, le dispositif d’accompagnement des personnes vulnérables déployé depuis mai 2013 en Auvergne
a permis plus de 300 consultations sociales, plus de 100 consultations de santé ainsi que plus de 100
accompagnements physiques vers des structures de droit commun.

Dans les zones rurales, la majorité des patients dit rencontrer des difficultés et se sentir isolée. Plus loin, la moitié d’entre eux dit
avoir déjà renoncé à des soins de santé et une majorité déclare avoir au moins un problème de santé jugeant
son état de santé « mauvais » ou « médiocre ».

Article rédigé par Assurland.com