Mobilité : connaissez-vous l’autopartage ?

Du 16 au 22 septembre 2016 s’est déroulée la Semaine européenne de la mobilité. Une fois encore, cet événement annuel a été l’occasion de mener des opérations de sensibilisation qui mettent en avant des solutions alternatives de déplacement. Parmi elles, on trouve l’autopartage, bon pour la planète et votre portefeuille. Coup de projecteur.

Des sites web spécialisés

Pour se déplacer dans la capitale, il est possible de recourir à Autolib’, service public d’autopartage de voitures électriques en libre-service disponible. Et, si vous n’habitez pas dans l’agglomération parisienne, il est possible de faire appel à d’autres particuliers.
D’ailleurs, on a vu apparaître ces dernières années différentes plateformes web comme Drivy ou Koolicar qui permettent de connecter, de mettre en relation les particuliers intéressés par ce type de service.
L’autopartage est né de ce constat assez édifiant : une automobile passe en moyenne 22 heures par jour dans un garage.

Un intérêt écologique et économique

L’autopartage présente un avantage écologique indéniable. Etablissement public qui s’intéresse notamment à la protection de l’environnement, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) considère en effet qu’une voiture partagée permet actuellement de remplacer 9 voitures de particuliers.
L’autopartage présente également un avantage économique non négligeable. En effet, avec ce mode de déplacement motorisé, il n’y a aucun frais à acquitter pour le parking, le garagiste ou l’assurance automobile.

Article rédigé par Assurland.com