LOA, location d’auto avec option d’achat : trop d’irrégularités constatées !

Selon une enquête menée par la Direction générale de la consommation de la concurrence et de la Répression
des fraudes (DGCCRF), nombreuses sont les irrégularités constatées dans le secteur du financement
automobile
. Le taux d’anomalie enregistré atteint désormais 31 % ! Explications.

La LOA, un dispositif attractif

Au cours des dernières années, il est apparu que la location avec option d’achat (LOA) constitue l’un
des mécanismes plébiscités par les Français pour financer l’acquisition d’une voiture neuve.

Il faut dire aussi que le dispositif ne manque pas d’attrait : l’automobiliste peut lisser mensuellement le
coût de son automobile
(entretien et assurance voiture compris) et conserver l’opportunité d’en devenir le propriétaire.

Du côté des concessionnaires et constructeurs automobiles, c’est le moyen de fidéliser des clients et de
concurrencer les établissements bancaires. Malheureusement, la DGCCRF a récemment
annoncé que le taux d’anomalie dépassait 30 % dans ce secteur.

La DGCCRF sanctionne

Entre autres manquements, les enquêteurs ont noté l’existence de publicités trompeuses. Par
exemple, des images de véhicules haut de gamme ont été utilisées pour vanter des mensualités à tarif attractif
qui correspondaient en fait à celles d’automobiles d’entrée de gamme.

La Répression des fraudes évoque aussi des atteintes au droit de rétraction ou l’absence de mention dans le
contrat de vente d’un financement tiers privant le consommateur de certaines dispositions protectrices.
D’ailleurs, certains contrats n’étaient pas à jour, faute de tenir compte des nouvelles dispositions réglementaires
relatives au crédit à la consommation.

Face à ces nombreuses infractions, la DGCCRF a prononcé 50 avertissements et 19 injonctions. Elle a également dressé 14 PV ainsi que 2 amendes administratives. Et, l’organisme
d’avertir qu’il veillera à l’exécution des différentes sanctions prononcées.

Article rédigé par Assurland.com