Des millions de Français renoncent à leur mutuelle

Face au contexte économique actuel, nombreux sont les Français qui doivent faire des concessions.
Ainsi, nombre d’entre eux ont dû remettre à plus tard certains soins ou renoncer purement et
simplement à leur mutuelle santé. Une récente étude lève le voile sur cette préoccupante réalité.

Plus de 500 000 Français en deux ans

A l’heure où le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) 2015 fait l‘objet d’un examen
à l’Assemblée nationale, la Mutuelle Française dévoile les chiffres chocs de sa dernière enquête.

Rassemblant 500 mutuelles, l’organisme tire la sonnette d’alarme et avertit que le nombre des Français
sans couverture santé complémentaire n’a jamais été aussi important. Ainsi, en 2012, ce sont 3,3 millions
de personnes qui ne possédaient pas d’assurance pour les frais de santé restants à leur charge. Cela représente 500 000 Français de plus qu’en 2010.

La faute à la crise

Sans grande surprise, cette hausse préoccupante du renoncement à l’assurance santé doit beaucoup au
contexte économique actuel marqué par la crise et le chômage.

Etienne Caniard, président de la Mutualité Française, estime que renoncer à sa mutuelle revient bien
souvent à renoncer à se soigner car, faute d’être assuré, on renonce à consulter un médecin qui
pratique des dépassements d’honoraires, à voir le dentiste ou à
acheter de nouvelles lunettes.

Ces Français qui renoncent

S’il y a peu encore le renoncement touchait essentiellement les étudiants, le phénomène concerne
aujourd’hui d’autres catégories de Français.

Ainsi, sont dorénavant concernés les retraités qui ne sont plus pris en charge par leur mutuelle
d’entreprise
, les chômeurs de longue durée et donc les jeunes en difficulté d’insertion.

Article rédigé par Assurland.com.