Des voitures électriques qui se rechargent en roulant

Cela peut ressembler à de la fiction mais il n’en est rien ! L’on sait tous qu’une voiture électrique vide sa batterie lorsqu’elle roule. Toutefois, une technologie récemment dévoilée à Paris doit permettre un jour à ces véhicules de se recharger en roulant. Présentation.

Des champs électromagnétiques

Dans la zone industrielle de Satory, à Versailles, dans les Yvelines, une piste longue de 100 mètres a été installée pour les besoins des recherches menées par Qualcomm, géant américain de la technologie mobile, et soutenues par un programme européen dont les partenaires sont notamment Renault et l’institut VEDECOM dédié aux énergies décarbonées.
Ce tronçon d’une centaine de mètres de long préfigure ce que pourraient être de véritables « routes électriques » se composant de générateurs de champs électromagnétiques. Lorsqu’un véhicule électrique équipé de « dalles » réceptrices roulent sur cette surface, il se recharge jusqu’à 20 kilowatts (kW), et ce, même s’il roule à 100 kilomètres par heure.

D’après les promoteurs de ce projet, un tel dispositif pourrait offrir une autonomie infinie aux véhicules électriques équipés.

Rendez-vous dans 10 ans

Avec leur prix non négligeable à l’achat, l’autonomie des automobiles électriques constitue à n’en pas douter leur principal « point faible » empêchant leur plein développement. Ainsi, si l’on excepte les véhicules haut de gamme de marque Tesla, les véhicules électriques les plus méritants ne dépassent qu’avec peine les 350 kilomètres d’autonomie.
Face à cet obstacle de taille, la recharge dynamique des véhicules électriques apparaît comme l’une des pistes à creuser pour favoriser le développement de ces automobiles.
Notez enfin que l’Américain Qualcomm estime que cette nouvelle technologie qui est encore à l’état de prototype pourrait devenir réalité dans une décennie. Affaire à suivre donc.

Article rédigé par Assurland.com