Mot de passe oublié ?

Découverte du site

Ce site est optimisé pour une version plus récente de votre navigateur Internet.

Fermer

Moins d’aides au logement pour les colocataires

  • colocataires

Si vous vous êtes déjà essayé à la colocation, vous avez peut-être remarqué que l’allocation de logement est moins élevée pour ce genre de location que celle accordée à un locataire seul. D’ailleurs, une telle différence de traitement concernant l’aide personnalisée au logement (APL) ne devrait pas changer. Explications.

Une aide moins importante pour une situation semblable

Si la colocation permet de réaliser d’appréciables économies sur le loyer, certaines dépenses du quotidien ou encore les contrats d’assurance habitation, elle se traduit également par une aide au logement moins importante que pour une location « classique ».
En effet, si les colocataires peuvent bénéficier d’une telle aide, le montant accordé sera inférieur comme l’a récemment rappelé Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable. Par exemple, pour un 3 pièces en zone 3 dont le loyer est fixé à 500 euros hors charges, un couple avec un enfant au revenu imposable de 1 500 euros annuel peut compter sur une aide au logement mensuelle de 186 euros. Pour le même type de logement, deux colocataires avec chacun un revenu imposable de 7 500 euros peuvent bénéficier d’une APL de 104 euros par mois.

Un autre mode de calcul pour les aides au logement

Dans le calcul de l’APL, la Caisse d’allocations familiales (Caf) s’appuie sur le montant du loyer principal en tenant compte d’un plafond spécifique. Elle fait attention aussi à la composition du foyer, aux ressources et au forfait de charges.
Dans le cas d’une colocation, le montant retenu par l’organisme afin de calculer l’aide au logement correspond en fait à 75 % du plafond arrêté pour un locataire seul. Pour expliquer cette différence de traitement entre colocation et location classique, le gouvernement signale que le premier mode de location permet une mutualisation partielle des charges relatives au logement ainsi qu’une réduction des dépenses à engager. D’ailleurs, les modalités de calcul de l’APL pour la colocation ne seront pas alignées sur les règles mises en œuvre pour la location « traditionnelle ».

Article rédigé par Assurland.com

Commentaires :

comments

À propos de l'auteur :

Sophie partage des astuces et infos utiles pour mieux gérer ses comptes, maîtriser son budget et même faire des économies. Chargée de marketing et communication, elle est le lien entre les utilisateurs Linxo et les développeurs depuis 2012.

Tous vos comptes, votre budget et votre épargne dans une seule appli. Commencez dès maintenant à maîtriser votre argent !

N'hésitez pas à dire que vous aimez Linxo

Tous vos comptes, votre budget et votre épargne dans une seule appli. Commencez dès maintenant à maîtriser votre argent !