Les propriétaires n’aiment pas la colocation

Un récent sondage réalisé par le groupe immobilier De Particulier à Particulier (PAP) a été consacré à la colocation et à la
manière dont les bailleurs percevaient ce mode alternatif de location. Résultat des courses ? Une large majorité
d’entre eux ne sont pas convaincus par la colocation
. Coup de projecteur.

Ils préfèrent la famille

Au début du mois de mars 2015, PAP a dévoilé une nouvelle étude relative à la colocation. Menée sur Internet auprès de
8 658 bailleurs, elle laisse apparaître que 69,16 % d’entre eux ne désirent pas mettre leur bien immobilier en colocation.
Pour expliquer ce refus de la colocation, la majorité des propriétaires interrogés (58 %) met en avant l’exiguïté de leur
logement qui se prête donc assez mal à la colocation.
Autre argument des bailleurs : 26 % d’entre eux préfèreraient louer à une famille parce qu’ils supposent qu’elle s’occupera
mieux du logement ; 18 % des propriétaires estiment également que louer à une famille permet de réduire le
risque de vacance locative
.

Une garantie pour le loyer

Si 69,16 % des propriétaires refusent la colocation, un tiers des bailleurs interrogés n’y est pas opposé.
Pour eux, la colocation constitue une sécurité pour le paiement du loyer. En effet, ils considèrent que, dans un tel contexte,
plusieurs personnes peuvent se porter garant les unes des autres.
En outre, 27,92 % de ces bailleurs favorables à la colocation avancent le fait que cela permet de louer plus facilement et
rapidement une grande surface.

Peu importe le mode de location du logement, le locataire doit veiller à souscrire une assurance habitation. Il s’agit effectivement d’une obligation légale qu’il vaut mieux respecter car, dans le cas contraire, vous risquez la résiliation pure et simple du bail.

Article rédigé par Assurland.com. Consultez ici d’autres articles pour maîtriser ses dépenses d’assurance.