Assurances : le b.a.-ba de la résiliation

Résilier, c’est un droit de l’assuré. Pour autant, ça ne s’improvise pas et vous devez veiller
à respecter quelques conditions pour que la résiliation d’
assurance auto
moto ou habitation soit valablement acceptée par votre assureur. Revue de détails.


Comparez

Résilier au terme du contrat

Sur le front des assurances, c’est le principe de la tacite reconduction qui prévaut, c’est-à-dire qu’au bout de 12
mois, le contrat d’assurance est automatiquement reconduit pour la même durée à moins que l’assuré ne fasse entendre
sa voix. Toutefois, à moins de posséder une infaillible mémoire, il n’est pas forcément évident de se souvenir de la
date de fin de tous ses contrats.
Heureusement, voici venir la loi Chatel ! Depuis que ce texte existe, les assureurs sont tenus de vous signaler par
voie d’avis d’échéance que vous avez la possibilité de résilier votre assurance. Très précisément, cette information
doit vous parvenir au plus tôt 3 mois et au plus tard 15 jours avant la date limite de résiliation, qui correspond à deux mois avant la date anniversaire du contrat.

Si l’assureur ne vous informe pas dans les temps, la résiliation sera facilitée. Si vous recevez l’avis d’échéance
moins de 15 jours avant la date limite de résiliation, vous bénéficiez de 20 jours en plus pour résilier. Si vous ne
recevez aucun avis d’échéance ou s’il arrive chez vous après cette date, vous pouvez résilier quand bon vous semble
sans risquer la moindre pénalité.

Résilier avant le terme du contrat

Certaines circonstances particulières vous permettent de résilier avant le terme de votre assurance auto, moto ou
habitation.

Par exemple, si vous avez le sentiment que votre prime a vu son montant augmenter de manière trop prononcée et en
l’absence de toute raison valable (sinistralité trop importante, comportement reprochable,…),  vous disposez de 15
jours pour résilier par lettre recommandée avec accusé de réception à compter de la réception de l’avis d’échéance qui
fait état de cette augmentation. La résiliation prendra effet 1 mois plus tard. Pour plus d’efficacité, signalez que
la résiliation est demandée pour « majoration de prime ».

D’autres circonstances particulières peuvent vous permettre de procéder à la résiliation de votre contrat
d’assurance :

  • la vente du véhicule assuré (moto, auto, scooter,…) ;
  • le refus de réduction de votre prime alors même que le risqué couvert est devenu moins important ;
  • un changement de situation : domicile, situation matrimoniale, régime matrimonial, emploi, retraite et cessation
    de toute activité professionnelle.

Quel que soit le motif de résiliation invoqué, n’hésitez pas à utiliser un comparateur d’assurances.
Complètement gratuit, cet outil permet en effet de comparer de nombreuses offres proposées par les différents acteurs
du marché afin de trouver celle qui répondra à vos besoins sans excéder votre budget.